BIENVEILLANCE,  EQUILIBRE / EQUITE,  SIMPLICITE / NATUREL

Se reconnecter à son corps par le Yoga ?

Chère Harmonie,

Je te racontais la dernière fois combien j’ai été dure (et je le suis encore) avec mon corps. Apprendre à l’aimer est un long travail que je dois faire. Cette idée que mon corps n’est pas vraiment moi m’a longtemps accompagnée et je ne peux pas dire que j’en sois débarrassé. Ce corps qui ne grandit pas aussi vite que l’on voudrait, ou trop vite pour d’autre. Ce physique pas assez avantageux ou parfois trop. Ces formes qui n’apparaissent pas où on les attendait. Ces capacités pas toujours innées qu’il est difficile de maîtriser. Les griefs qu’on a vis à vis de lui peuvent être nombreux, trop nombreux. C’est mon cas.

L’âge et les expériences de la vie ont fini par me faire comprendre que je ne pouvais pas vivre que dans ma tête et qu’il était inutile de continuer à vouloir dissimuler mon véritable corps sous des artifices (vêtements, maquillage ou prise d’hormones et autres soins marketing). Je n’allais pas me réveiller un matin et me trouvait magnifique comme ça. Deux choix s’offraient donc à moi. Soit je continuais à me faire du mal en essayant de répondre aux standards de la société, soit j’apprenais à me regarder autrement. C’est donc ce que j’ai commencé à faire, me déconstruire (bon j’ai essayé de trouver une explication claire de ce qu’est la déconstruction mais c’est pas évident, voici une vidéo qui donne une idée) des normes de la société sur des questions comme l’épilation, la beauté…

Mais il y a une différence entre réaliser que ce qu’on fait subir à notre corps n’est pas normal et arriver à l’appliquer à soi-même. Combien de personnes ont conscience que les points noirs ou les boutons sont dues à la pollution et aux hormones et qu’une peau de bébé ne peut être que celle d’un bébé justement ou que les rides sont les résultats ?logiques d’une vie où le visage ne cesse de bouger et finit par marquer ? Pourtant, ces même personnes n’arrivent pas à accepter le temps qui passe sur leur corps ?

Et si la raison de cette incapacité à réaliser le temps qui passent était le fait que déconnecter de notre corps, nous ne pouvons pas réaliser les changements qui s’opèrent ? Il serait alors logique que vu que nous ne comprenons pas vraiment que notre corps change, nous ne pouvons accepter le résultat de ses modifications. Qu’en pensez-vous ?

Ce n’est qu’une théorie, mais j’ai la sensation que c’est assez proche de la vérité. Occupés par nos pensées qui elles ne vieillissent pas (ne dit-on pas qu’ « on reste jeune dans la tête » ?), on oublie que notre corps vieillit lui (ou grandit, en tant qu’enfant assis sur une chaise à longueur de journée en classe occupé à faire travailler ses méninges, on peut-être tout aussi déconnecté du corps que les adultes, non?).

J’ai cette idée car pendant des années, je n’ai pas écouté mon corps. Même quand j’enchaînais les petits maux, je traitais le symptôme sans chercher la cause. J’endormais ma fertilité à coup de pilule, évitant du même coup de me confronter à mon acné et ma nature cyclique (oui, oui, je reparlerais de cela plus tard). Je ne faisais aucun sport car je ne m’en sentais pas capable et je n’en voyais pas l’intérêt, et de ce fait je m’enfermais encore plus dans ma tête.

Jusqu’à ce jour où je me suis dit que j’allais essayer le Yoga. Pas pour faire du sport (d’ailleurs on m’a dit à ce moment là que ce n’en était pas un et ça m’a bien soulagé), mais pour gérer mon stress. Pour la première fois de ma vie, j’ai compris que mon corps n’était pas mon ennemi. Cela ne sait pas fait en un instant, non, mais à chaque exercice que j’arrivais à faire, je me disais que c’était possible finalement. A chaque ajustement de la prof pour s’adapter au physionomie de chacun, j’acceptais que nous n’étions pas tous identiques et que ce n’était pas grave. Enfin, je trouvais une façon de « jouer » avec mon corps tel qu’il est vraiment. Sans jugement, sans objectif à atteindre, sans pression.

Bien sûr que mon ego essaye de me comparer aux autres, que mon besoin d’être la meilleure me pousse à essayer d’atteindre la posture « maximale ». En contrepartie, j’ai trouvé dans la pratique du yoga des professeurs bienveillants qui ne cesse de faire redescendre ses pulsions de l’ego et à nous apprendre à écouter notre corps, ses limites et ses besoins et des pratiquants qui comme moi cherchent juste à se retrouver sur le tapis. J’apprend à être plus attentive à mon corps et à mieux l’occuper dans son entier-té, à le connaître. Oui, je ne suis pas très souple, mais je m’en sors pas trop mal en posture d’équilibre et ça c’est cool ! J’apprend à être plus attentive à lui aussi et quand je ressens une douleur ou une tension, je n’essaye pas de l’enfouir, mais je l’observe, je l’accepte et j’essaye de comprendre, de soulager en douceur…

Ce n’est pas évident, non, et je rechute parfois, mais chaque respiration que je prend sur le tapis est plus conscient et me permet d’accepter mes bons jours comme mes mauvais jours, mes forces comme mes faiblesses. Aujourd’hui, je me sens bien mieux dans mon corps que je ne l’ai jamais été. J’accepte presque son imperfection car c’est ainsi que je suis faite et c’est sans doute pour une bonne raison. Mon corps est une part de moi que j’essaye d’apprivoiser grâce au yoga entre autre et je ne peux que vous conseiller d’essayer de votre côté. Le yoga a d’autres fonctions bien sûr mais si vous souhaitez reprendre contact avec votre corps, il est un moyen intéressant car il permet de le mobiliser d’une façon douce sans jugement de valeur, sans attente autre que passer un moment avec vous-même et s’accorder un peu de temps avec soi, ça n’a pas de prix.

Et vous avez-vous une expérience du Yoga ? Comment vous reconnectez vous à votre corps ? Est-ce que cela vous apporte les mêmes choses qu’à moi ?

Ellega

PS : Bien sûr, se reconnecter à son corps ne résout pas tout. Le déconstruction est importante aussi et la peur du regard des autres reste encore un point compliqué pour moi, mais j’ignore encore comment gérer cela. As-tu des pistes peut-être, Harmonie ? 

 

2 commentaires

  • Cerise

    Coucou, chouette article sur ta perception du Yoga et réflexion intéressante ! Je me permet un petit commentaire car certains points m’ont interpellé.

    Tu poses une question : « déconnecter de notre corps, nous ne pouvions pas réaliser les changements qui s’opèrent » ? mais le yoga n’est-il pas un moyen au contraire de reconnecter le corps et l’esprit ?
    En faite après avoir le titre de ton article ça doit être une antiphrase je pense 🙂

    Ma pratique du yoga me permet aussi une réelle Harmonie entre le corps et l’esprit, une sensation qui effectivement je n’ai jamais connu auparavant. Cette pratique a vraiment un effet intéressant mais en dehors des cours j’ai du mal à retrouvé cet effet, je me concentre moins bien et les effets ne sont donc pas aussi importants.

    Par contre j’ai trouvé un livre qui m’a permis la découverte de la pratique de la méditation, « Méditations pour gens occupés » qui invite à se reconnecter à son corps, ses besoins, calmer ses émotions tout au long de la journée et dans n’importe quelle situation. Je trouve que des petites méditations régulières de 2 minutes ou même 30s plusieurs fois dans la journée sont plus simple à appliquer et ont un effet plus intense que 1h de yoga par semaine. Et ce n’est toujours pas du sport 😉

    Sinon une video qui m’a fait un court circuit concernant m’a vision du bonheur, je conseil à tout le monde, c’est loin d’être 1h perdu !! https://www.youtube.com/watch?v=70Xg0cclf5Q&feature=youtu.be

    Bonne réflexion 😉

    • Ellega

      Bonjour Cerise (Maïté :)), merci beaucoup pour ton point de vue ! En effet, je me suis carrément mal exprimée dans cette phrase(va falloir que je remédie à ça !), ce que je voulais dire c’est que dans notre quotidien, nous sommes déconnectés de notre corps et que du coup nous n’arrivons pas à appréhender notre corps et son évolution avec le temps et la clef serait donc de se reconnecter vraiment à lui et le yoga est une technique pour y arriver ! La méditation est une approche intéressante également, mais je n’avais jamais entendu dire que des sessions aussi courte pouvait être bénéfique, ça se rapproche sans doute de la pleine conscience du coup ? Le fait de respirer et de se concentrer sur le moment présent ? Je vais regarder également cette vidéo qui m’a l’air bien prometteuse ! Merci pour ce partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.