SIMPLICITE / NATUREL

Chère Harmonie, il n’y a pas d’histoires sans péripéties…

Et mon chemin vers toi a pris quelques détours ces derniers temps. C’est pour cela, que je ne t’ai pas écrit depuis tout ce temps. J’hésitais à revenir sans rien dire et reprendre là où je m’étais arrêtée, mais finalement, j’ai envie de vous dire en quelques mots les raisons de mon absence.

Comment commencer ? Je ne sais pas comment le dire, alors je ne vais pas faire de détour, ma vie en prend assez !

Début juillet, j’ai fini par faire un test de grossesse à 5 jours de retard de règles qui s’est avérait légèrement positifs. J’ai donc enchaîné plusieurs tests pour être sûre. Je suis allée ensuite faire un test de grossesse dans la journée pour confirmer. J’étais effectivement enceinte, sauf que le soir même, les saignements ont commencé. Nous avons essayé de ne pas paniquer, sans grand succès, je l’avoue.

Un rendez-vous chez la gynécologue ne nous a pas rassurés et les prises de sang se sont enchaînées. Le taux ne doublait pas tous les 48 h comme il devait et je continuais à perdre du sang. Ma gynéco craignait une grossesse extra-utérine, nous, on essayait vainement de garder espoir. On a fini par aller aux urgences quand j’ai commencé à ressentir des douleurs du côté droit. Encore une fois, on n’a rien pu nous dire, mais le lendemain les saignements sont devenues si intenses que le doute n’était plus permis. On a rencontré une sage-femme très à l’écoute qui nous a donné des pistes de médecines alternatives. Le soir même, j’ai perdu le sac embryonnaire et le placenta. 

Je n’ai été finalement enceinte que 4 semaines (dont seulement 2 semaines où je le savais) et l’ascenseur émotionnel a été violent. Je ne pensais pas supporter une nouvelle fausse couche et pourtant, je suis là à vous le raconter. J’ai dégusté et je déguste encore, mais on survit. Il y a des jours avec et des jours sans… Toujours.

On a enchaîné ensuite des rdv médicaux, naturopathie et ostéopathie, dans l’espoir de nous aider et de trouver des réponses. Alors qu’on pensait pouvoir souffler un peu, il s’est passé encore autre chose qui m’a empêché de dormir pendant des jours et qui accapare encore mon esprit, mais je ne peux en parler, car ça concerne d’autres personnes. 

À côté de cela, nous devions finir les préparatifs pour notre mariage prévu pour la fin août. Mais je vous parlerais de ce point dès la prochaine lettre. Depuis notre retour, j’ai beaucoup de mal à reprendre contact avec la réalité du monde (la DPM ?), je dors énormément et je dois aussi gérer deux chatons et la jalousie de nos deux chattes vis-à-vis de ces chatons. Car oui, comme si cela ne suffisait pas, avant de partir nous marier, nous avions accueilli en famille d’accueil deux chatons difficiles… (j’avais vraiment besoin de me sentir utile pour quelque chose, d’avoir pris sur quelque chose, de pouvoir aider, sauver…)

Par moment, je me dis que je ne suis vraiment pas simple et d’autres fois, je me dis que la vie ne nous épargne pas. En tout cas, voilà les raisons de mon absence ces deux derniers mois, je vais essayer désormais de reprendre un rythme d’écriture 🙂

Et vous, quels sont les obstacles que vous avez rencontré ? Les trous dans lesquels vous êtes tombés ? La boue accrochée à votre corps que vous ne pouvez plus ôter ?

Si vous vivez un déferlement d’événements, je vous envoie tout mon soutien !

Ellega

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.