BIENVEILLANCE,  EQUILIBRE / EQUITE,  ETHIQUE / PARTAGE,  RESPECT,  SIMPLICITE / NATUREL

Trouver et faire son nid – Acheter et rénover – partie 1

Chère Harmonie,

Tu sais que ça fait bientôt deux ans qu’on est propriétaire de notre appartement ? Je n’en ai jamais parlé jusqu’ici, et il est temps que je le fasse ! Tu vas me dire, Harmonie, mais ça n’a rien à voir avec ta ligne éditoriale habituelle… Enfait si ! Car comment pourrait-on être en Harmonie avec soi et avec le Monde, si on ne se sent pas bien chez soi ? Notre foyer représente notre feu intérieur, ce n’est pas pour rien qu’on appelle cela un foyer. Alors oui avoir un lieu de vie dans lequel on se sent bien, c’est essentiel pour être bien !

Alors parlons peu, parlons bien, je vais te raconter l’histoire de notre nid :

Pour te situer, mon chéri et moi rêvons de vivre à la campagne, de préférence dans un trou perdu (ou presque). Nous nous sommes installés en ville au début de notre relation car ça me permettait d’être proche de mon travail de l’époque et que en ville, mon chéri avait aussi plus de chance de trouver du travail à proximité. Nous avions trouvé un appartement sympa à louer en ville mais dans un quartier calme pas loin des transport en commun et en même temps avec de la verdure partout.

L’envie d’acheter, mais quoi et où ?

Pendant plusieurs années, nous en étions satisfaits puis nous avons eu envie d’investir. D’acheter quoi ! Nous avions envie d’avoir un vrai chez nous, un dans lequel on pourrait casser des murs si on en a envie, un dans lequel on puisse projeter nos envies et puis je rêvais d’un jardin.

Mais nous avions un secteur limité (au vu de nos emplois) et après moult visite et désillusion, on a réalisé qu’on avait pas les moyens de nos ambitions. Il nous restait donc deux solutions, soit nous restions en ville, en appartement, soit nous abandonnions le projet d’achat pour le moment. Nous nous sommes alors dit que c’était une bonne chose ce changement d’idée. Un appartement serait moins cher, on pourrait le revendre dans quelques années pour avoir un apport pour plus grand.  Et puis, en plus plus tard, on pourrait peut être quitter la région pour aller se perdre quelque part dans une région verdoyante (même si on pensait pas encore à l’Auvergne à ce moment-là).

Nous avons pourtant eu une nouvelle désillusion, aucun appartement disponible ne disposait des qualités d’emplacement de celui qu’on louait. Et puis plus on réfléchissait, plus on imaginait les modifications qu’on pourrait y faire pour nous sentir vraiment chez nous. Alors, nous avons donc tenté le tout pour le tout (suite à une émission de Stéphane Plaza (haha). On a décidé de proposer à notre propriétaire de le lui racheter. Franchement, on y croyait pas ! Et pourtant, après quelques négociations, nous nous sommes mis d’accord sur le prix.

Obtenir un crédit

L’étape suivante a été de trouver une banque qui accepterait de nous faire un crédit immobilier. Ce ne fut pas chose aisée car les banques ne sont clairement pas à jour concernant le marché de travail actuel puisque seulement deux d’entre elles prenaient en compte mon salaire en CDD. Nous avons eu le choix seulement entre le Crédit Mutuel et le Crédit Coopératif.

Connais-tu le crédit coopératif, Harmonie ? C’est une banque qui se veut collaborative, solidaire et sociale. Elle ne finance d’après sa charte que les projets répondant à des valeurs humanistes. Vous pouvez retrouver toutes les infos sur leur site par exemple ici. J’avais contacté cette banque, alors que mon chéri n’était pas convaincu, moi non plus d’ailleurs. C’était plus un espoir un peu fou de pouvoir allier un crédit intéressant avec une banque éthique, mais sans grande conviction.

Et pourtant, il s’est avéré qu’après moult négociations, la proposition du crédit coopératif était la plus intéressante pour nous. J’avoue que j’étais ravie. Bon, je ne vais pas dire pour autant que c’est la banque parfaite, les délais sont plutôt long, la réactivité est pas terrible, mais 6 mois après le premier contact avec notre propriétaire, nous avons pu signé l’acte de vente.

Se lancer dans les travaux

Et pour tout t’avouer, Harmonie, nous sommes à peine revenue du rendez-vous chez le notaire que j’ai arraché le premier pan de de tapisserie. Tu sais, cette horrible tapisserie jaune pisse qui se décollait de partout et qu’on rêvait d’arracher depuis notre arrivée.

Mais au-delà de cet acte purement compulsif, nous avions eu au cours des mois précédents le temps de planifier nos travaux. Pour tout te dire, faire des travaux, c’est compliqué, surtout quand on y connait rien. J’avoue, j’ai eu souvent peur qu’on fasse des conneries (d’ailleurs on en a fait), mais heureusement mon chéri est débrouillard et puis mon papa et son papa nous ont bien conseillé, et aussi des collègues (merci à eux !). Franchement la clef quand on se lance dans des travaux, c’est de ne pas hésiter à demander des avis, des conseils et de l’aide même si on a parfois l’air bête. Je te raconte pas le nombre de questions idiotes que j’ai du poser en l’espace d’un an. Aussi bien en ce qui concerne le crédit, les matériaux que les travaux en eux-même.

Au fait, il était comment cet appartement au départ ?

Pour vous donner une idée, voici les plans d’avant et après :

On a malheureusement aucune photo de l’avant, on a jamais pensé à en prendre. 

Imaginez ! (Attention description digne de Balzac à suivre ^^)

Vous passez une porte et vous vous trouvez dans un genre de vestibule avec une tapisserie jaune pisse qui se décolle au mur et du carrelage blanc au sol. Sur votre droite un placard puis une première porte qui donne sur une petite chambre, suivie d’un couloir qui mène à une seconde chambre un peu plus grande. Les deux chambres sont peintes en blanc par-dessus une tapisserie jaune, les sols sont en parquet flottant. Au fond du couloir, on tombe sur une salle de bain bleu foncé avec une grande vasque qui prend la moitié de la pièce et une baignoire. 

Retournons maintenant dans le vestibule, vous êtes dos à la porte d’entrée. Il y a deux portes devant vous (laquelle prenez-vous? LOL) : une pleine à droite qui ouvre sur les toilettes, et une vitrée derrière laquelle se trouve une pièce couloir faisant office de cuisine. Il y a juste l’évier, le reste est un bric-à-brac de meuble dépareillé. Des dizaines de trous ont été rebouchées à l’arrache. Si vous tournez à gauche une double porte vitrée, donnait sur le salon. Il était tout en longueur lui aussi, il n’était pas évident de circuler entre la table et le canapé. Ici encore, la tapisserie jaune avait été repeinte en blanc, le plafond était en crépis et le sol en carrelage blanc.

Est-ce que vous le voyez l’appartement ? Même si nous y avions vaincu tranquillement pendant 5 ans, il était temps de faire quelque chose, non ?

Mais qu’est-ce qu’on a fait au final ?

Nous avions donc décidé de :

  • faire tomber la cloison et les portes entre la cuisine, le salon et l’entrée pour avoir une grande pièce de vie où les énergies circulent et on peut être ensemble tout le temps,
  • De tout détapisser,
  • De faire un faux-plafond pour intégrer des spots LEDs et ramener les câbles télé, téléphone…  de l’autre côté de la pièce,
  • D’ôter la baignoire et le meuble vasque de la salle de bain pour mettre un douche et un double vasque et la rendre plus lumineuse avec un carrelage clair,
  • Installer des WC suspendus,
  • Remplacer le carrelage et le parquet flottant par un parquet massif,
  • Repeindre tout en blanc,
  • Installer une cuisine équipée,
  • Faire le maximum nous même surtout utiliser de la palette,
  • Faire du béton ciré dans l’entrée et dans les WC,
  • Repeindre toutes les portes,
  • Et j’en passe…

Et tout ça en utilisant des matériaux éco-responsables et éthiques en faisant le maximum nous-même et dans un budget limité.

Autant te dire que du boulot, il y en avait. 6 mois ça nous a pris ! 6 mois de poussières, de choix, de courbatures, de magasins de bricolage et de bordel ! Nous avons dû faire des choix finalement pas toujours éthiques… Nous avons pris du retard et été confronté à des imprévus. 

Mais au final, on en est arrivé à ça :

Vue de la pièce de vie depuis l’entrée
Vue de l’entrée depuis la pièce de vie
Vue de l’espace Salon depuis l’espace cuisine
Vue de l’espace salon depuis l’entrée
Vue de l’espace cuisine depuis l’entrée
Cuisine
Cuisine
Vue salle à manger et bureau depuis cuisine
Vue salle à manger et début salon depuis cuisine
Vue entrée depuis salon ‘ Porte en face petite chambre et porte à gauche WC)
Couloir desservant la 2ème chambre à droite et la salle de bain en face
Salle de bain

                       

Alors ça ne donne pas envie de se lancer dans une rénovation ? Je vous parlerais la semaine prochaine des concessions qu’on a dû faire, des problèmes rencontrés, des prises de tête… Mais pour l’instant, j’avais juste envie d’envoyer du rêve (non, je ne suis pas méga fière de mon appartement!).

Ellega

PS : Et toi, as-tu déjà entrepris des travaux pour harmoniser ton lieu de vie à ton univers ? As-tu déjà acheté un bien immobilier ? Si oui, pourquoi et quoi, où ? Si non, pourquoi ? Raconte-moi tout ça !

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.