EQUILIBRE / EQUITE,  ETHIQUE / PARTAGE,  MAGIE,  SIMPLICITE / NATUREL,  SPIRITUALITE

Etes-vous déjà tombé amoureux d’un endroit ?

Chère Harmonie,

Crois-tu que les lieux nous appellent ? Je me fais cette réflexion, car mon chéri et moi sommes tombés amoureux d’une région, d’un département même. L’Auvergne et plus particulièrement le Puy-de-Dôme. Ce n’était pourtant pas une région qui nous attirait de base. D’ailleurs, nous n’y avions jamais été même passé pour des vacances. C’était un peu comme un endroit qui n’existait pas sur la carte de France pour moi. Je ne connaissais personne qui y habite et je n’ai jamais songé à y aller avant février 2018. 

Le méandre de Queuille

Pour te faire une rétrospective de notre rencontre et notre amour pour cet endroit. Nous habitons en Alsace et ma belle-famille vit en Charente. Nous descendons donc régulièrement les voir et traverser donc toute la France pour cela. Le trajet est particulièrement long et fatiguant et en février dernier, nous avons donc eu l’idée de couper le trajet en plusieurs étapes. Nous avons choisi de séjourner deux jours dans le Morvan puis deux autres dans le Puy-de-Dôme, car c’était sur la route et ça nous permettait aussi d’avoir un peu de vacances juste en amoureux. Et là, ça a été le coup de cœur ! 

Je ne saurais pas dire pourquoi. Il y avait juste cette ambiance, ces gens qu’on y a rencontrés. Marie-Claire de la chambre d’hôtes des Eydieux, une sorcière des temps moderne (une éco-féministe même peut-être) qui a parlé à mon âme alors même que je commençais seulement à m’intéresser à ce sujet et une savonnière, les belles de savon. Tout dans un point écologique, local et surtout bienveillant. C’est là que j’ai pris la photo qui trône sur la page d’accueil de ce blog, le méandre de Queuille. Une image qui parle bien des tours et détours que l’on fait dans la vie et qui ont aussi leur importance car pleins de beauté. Et ce passage par l’Auvergne en valait bien le détour justement. Je n’ai plus eu qu’une envie en partant, y retourner. 

Nous avons décidé que nos vacances d’été se feraient en van aménagé et qu’on y passerait. Mais entre temps, j’ai demandé mon cher et tendre en mariage. Je reviendrais sur ce sujet un jour si ça vous intéresse de savoir comment une presque anti-mariage a changé de camp, mais aussi sur l’organisation d’un mariage le plus écoresponsable possible, mais ce n’est pas le sujet ici. Bref, il était évident pour moi que nous devions nous marier en Auvergne. Cela a paru incontestable à mon chéri, et même à nos parents – qui je pensais y trouverait à redire étant donné la difficulté d’organiser un mariage quelque part où personne n’habite – n’ont jamais émis le moindre doute à ce propos. C’était ce que nous devions faire.

Nous sommes donc parti un quête d’un lieu et nous sommes allés les visiter durant notre voyage en van. Et encore une fois, à peine arrivée dans la région m’ont cœur s’est comme gonflé d’amour. Je ne voulais pas en repartir. Impossible d’expliquer avec des mots ce que je ressens là-bas. Je me sens chez moi, à ma place… Même ces mots ne conviennent pas d’ailleurs, ils ne sont peut-être pas assez fort. 

Vue sur la chaîne des Puys depuis Usson
(la photo est flou désolée, je ne maîtrise pas du tout mon appareil photo)

En repartir a été difficile, mais cette fois, nous n’avions plus de doute sur le fait que c’est là-bas qu’on irait vivre bientôt. Nous avons continué notre route et nos préparatifs de mariage et il a fallu trouver des personnes avec qui travaillait entre traiteur et fleuriste, en passant par des vergers… Et encore une fois, on a pu voir à l’heure l’énergie d’amour qui se trouve là-bas. Si on ne pouvait pas nous satisfaire, on nous envoyait vers quelqu’un d’autres et on nous conseillait des gens et petit à petit on a trouvé toutes les personnes dont nous avions besoin qui travaille dans l’amour tout simplement. Mais c’est bien beau d’échanger par mail et téléphone, nous devions les rencontrer. Une bonne raison pour y aller. 

Au col de la croix Morand

C’est ce mois de mars qui a accueilli notre voyage là-bas. Une semaine, une parenthèse d’amour où nous n’avons rencontré que des personnes merveilleuses. Je ne m’étalerais pas sur tout ça maintenant, car je pense qu’un article dédié à la préparation du mariage sera plus approprié, mais il verra le jour plus tard si cela vous intéresse, bien sûr ? Bref, il se passe quelque chose là-bas qui est indéfinissable qui va bien plus loin que des considérations matérialistes comme le fait que le coût de la vie y est moins cher et nous permettrait plus facilement d’y installer une maison.

Il y a une atmosphère, une vibration, oserai-je le dire ? Plus profonde, plus amour, plus belle que dans toutes les autres régions que j’ai eu l’occasion de visiter. Notre belle France est pleine d’endroit merveilleux, mais il y a là-bas quelque chose. Un petit quelque chose d’indéfinissable qui nous pousse à y retourner. On y est plus ancré, plus présent, plus soi-même.

La Bourboule

Depuis, mon chéri passe son temps à regarder des terrains là-bas. Je rêve sans cesse au moment où y retournera fin mai. Quelque chose nous y appelle ! Je ne sais pas quoi, ni comment, mais il y a quelque chose, j’en suis certaine ! Je passe sans doute, Harmonie, pour une fille totalement illuminée en racontant cela, mais vraiment, cela va bien au-delà de la raison et du conscient. On s’est d’ailleurs un peu moqué de nous en nous disant, mais vous y êtes allé que quelques fois et que pour quelque jour, vous ne connaissez même pas ça, ça et ça sur la région. Et en effet, on ne connaît rien à l’Auvergne. On est simplement tombé amoureux et encore ce mot est bien en deçà de la réalité. 

Le puy de dôme nous appelle en son sein. J’en parlais avec une amie. Qui me disait que peut-être il y a là quelque chose lié à nos racines, à la psychogénéalogie… J’avoue que je n’en sais rien. Je n’ai connaissance de rien par rapport à cela. Ce qui est sûr, c’est que les plaines, les volcans, les cascades et les forêts d’Auvergne nous attendent et je suis persuadée qu’une partie de moi se réveillera là-bas, la plus belle de toute. Celle qui voyage dans ses rêves peut-être. C’est comme si là-bas tout sembler plus juste, plus harmonieux… plus en accord avec nous-même !  

Près de Grandeyrolle

Harmonie, te cacherais-tu en Auvergne ?

Et vous quel endroit du monde vous appelle ? Savez-vous pourquoi ? Pensez-vous qu’un lieu peut nous appeler ? Parlons-en !

Ellega

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.