BIENVEILLANCE,  INSPIRATION,  NATUREL

Le but du chemin n’est pas important, seul le chemin lui-même compte

Chère Harmonie,

Certains jours, j’ai le sentiment que ma vie est si vide de sens ou que mes idéaux sont si lointains qu’il n’y a rien de suffisant que je puisse faire. D’autres jours, je pourrais soulever des montagnes et je suis débordante d’idées et de motivation. Comme tout le monde, du moins j’imagine, j’oscille sans cesse entre ses deux états et je crois devenir folle, parfois. On croit alors être à côté de sa vie…

Je voudrais faire mille choses à la fois et en même temps, je ne me sens capable de rien. J’ai plein de projets, mais trop de peurs (conscientes et inconscientes) en moi pour les mettre en application. Je m’intéresse à trop de sujets à la fois et tout se mélange dans mon esprit et je ne sais plus où j’en suis.

Je m’arrange normalement pour avoir quelques lettres d’avance pour toi. A la fois, pour avoir le temps de relire, de les corriger – du mieux que je peux car il reste toujours quelques coquilles – et surtout pour ne pas me retrouver dans l’urgence. C’est bien une chose dont j’ai horreur, l’urgence et pourtant. Je t’écris aujourd’hui, jeudi alors que cette lettre doit sortir dimanche et je ne sais pas ce que je veux aborder…

J’ai tellement de thèmes que je souhaite traiter et je ne sais pas par où commencer. Ai-je envie de te parler de la suite de cet article (très personnel et intime) alors que je sais que beaucoup de gens ne l’ont pas lu ? Ai-je envie d’évoquer des thèmes plus… spirituels comme la sorcellerie ou le Tarot, voir même l’alchimie que je viens seulement de découvrir  ? Suis-je légitime de parler de ces sujets que je découvre à peine mais qui me font vibrer ? Vaut-il mieux que je me cantonne à ma propre expérience en parlant uniquement de moi pour que cela soit plus « vrai » ?

Bref, mon mental est là ! Harmonie, voici mon mental ! Mental, je te présente Harmonie. C’est étrange car si je rencontre Harmonie en vrai, tu ne devrais pas être là, cher mental ! 

Alors, oui, je me sens perdue ! N’ai-je pas dévié de mon chemin vers Harmonie ? Pourquoi donc ai-je ouvert ce blog au final ? Au fond surtout pour moi. Même si mon ego voudrait me faire croire le contraire. Mais oui, je suis égoïste. Ce blog m’oblige chaque semaine à écrire et à poser des mots sur les questions, concepts, expériences que je rencontre sur mon chemin, dans l’espoir d’en tirer au mieux des leçons ou juste de me connaître davantage !

C’est donc ce que je fais aujourd’hui encore pour juste te dire que j’ai compris que ce qui importe ce n’est pas de te trouver, Harmonie, mais de cheminer vers toi et peut-importe la voie que je prends, je suis toujours sur mon chemin car c’est le mien et il est impossible que je m’en écarte, je ferais au pire des détours, mais qui me feront vivre des expériences nécessaires pour continuer encore et toujours ! Alors si, cette semaine, rien n’est clair et je n’arrive pas à me lancer sur un thème précis et bien tant pis pour cette fois. Je t’évoque seulement ma perplexité de certains jours, mon manque de confiance, les peurs qui me paralysent et ma pudeur à parler de moi et en même temps mon désir de partage et de m’exprimer. Ah, chère Dualité !

Pour finir, je voudrais partager avec toi un reportage que j’ai visionné cette semaine (qui s’est imposé à moi, la télécommande a refusé de passer directement au reportage que je souhaitais regarder à la base) et qui ouvre selon moi des portes… et celui que je désirais suivre de prime abord !

Beau Dimanche sur ton chemin vers l’Harmonie !

PS : N’hésitez-pas à me donner vos avis sur mes questions (même si elles semblent rhétoriques) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.